‘Certains combattants séparatistes ne savent même plus pourquoi ils luttent’

‘Certains combattants séparatistes ne savent même plus pourquoi ils luttent’

General News of Saturday, 26 December 2020

Source: Actu Cameroun

2020-12-26

Certains combattants séparatistes ne savent même plus pourquoi ils luttent

Dans un entretien accordé à Sputnik, le serviteur de Dieu, tente expliquer pourquoi la crise anglophone traine à s’achever.

Au Cameroun, cela fait maintenant plus de quatre ans que le Nord-Ouest et le Sud-ouest sont confrontés à une crise meurtrière. Ce conflit armé ne cesse de faire de nouvelles victimes malgré toutes les mesures prises. Notamment la tenue du Grand dialogue national.

Dans un entretien accordé à Sputnik, le cardinal Tumi, tente expliquer pourquoi les choses de revenir à la normale : « J’ai déjà rencontré quelques-uns de ces hommes [les séparatistes armés, ndlr] qui sont dans la brousse avec des armes. Aujourd’hui, certains d’entre eux ne savent même plus pourquoi ils luttent. Il semblerait que ceux qui sont aux États-Unis et qui militent pour la création d’un État indépendant [les leaders de la sécession, ndlr] leur aient dit que les Nations unies allaient intervenir et que le conflit se réglerait en une année. Mais ces leaders ne maîtrisent plus la situation. », explique le prélat aujourd’hui âgé de 90 ans.

READ MORE  Voici pourquoi Fame Ndongo est poursuivi en justice par des doctorants pour 'escroquerie'

La cachette des séparatistes

Celui qui archevêque émérite de Douala depuis 2009 croit qu’il y a de l’espoir que ce conflit s’achève un jour. D’autant que « de nombreux combattants commencent à quitter leur cachette. J’en ai déjà reçu quelques-uns ici à Douala, avec le soutien du gouvernement représenté par le Premier ministre, je les ai aidés à réintégrer la société et des centaines d’autres émergent progressivement de la brousse. », relève-t-il.

Le cardinal Tumi poursuit : « L’archevêque de Bamenda, qui vient d’être installé, a déjà fait revenir presque 400 séparatistes au Nord-Ouest. J’en ai rencontré en janvier quand j’étais à Kumbo (Nord-Ouest), dans mon village, et leur chef m’a confié qu’il comptait se réfugier au Nigeria. L’une des révélations qu’il m’a faites, c’est que la majorité de ceux avec qui il se trouve sont des Nigérians et qu’il comptait un seul Camerounais dans ses rangs. Depuis que cette crise a commencé, je vais chaque année à Kumbo chez moi pour être vraiment au courant de ce qui se passe.»

READ MORE  Croissance économique : Paul Biya donne rendez-vous aux Camerounais en 2035

Vous êtes témoin d’un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d’actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email

!
Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Source link

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*