Vaccination suspecte: le CHdN porte plainte

Vaccination suspecte: le CHdN porte plainte

Les hôpitaux du pays ont reçu de quoi vacciner quelque 7 500 personnes mais tous n’ont pas appliqué les mêmes règles concernant la vaccination. Certains ont priviligié les personnes les plus exposées, d’autres ont immunisé des soignants à la retraite… Des protocoles qui peuvent entretenir un certain flou et aboutir à certains débordements.

Ainsi, après l’affaire de la vaccination de trois membres du conseil d’administration des Hôpitaux Robert-Schuman, c’est au tour du Centre hospitalier du Nord d’être aujourd’hui pointé du doigt. La ministre de la Santé Paulette Lenert a annoncé le week-end dernier sur 100,7 qu’une enquête était en cours concernant des irrégularités dans la vaccination de l’établissement. Six doses résiduelles auraient ainsi été injectées à des personnes qui ne travaillaient pas activement à l’hôpital. Il s’agirait de personnes de la famille d’un soignant.

Réuni en séance extraordinaire, le Conseil d’administration du Centre hospitalier du Nord a décidé «à l’unanimité de déposer une plainte contre X auprès du Parquet», a -t-il indiqué dans un communiqué lundi. Il s’est engagé «à mettre en place des mesures concrètes», «afin d’écarter toute irrégularité future des administrations de vaccins et de garantir le strict respect des consignes du Ministère de la Santé. Le CHdN a indiqué avoir «chargé le Directeur Général, Prof Dr Hans-Joachim Schubert d’intensifier les mesures de surveillance des procédures de vaccination».

(nm/L’essentiel)

Source link

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*