Quartiers populaires: «On ne fait plus du social mais de l’humanitaire»

Le premier est maire d’Arras, le second de Grigny. Frédéric Leturque (centriste) et Philippe Rio (communiste) sont signataires d’une lettre ouverte au président de la République qui exige que 1% du plan de relance soit fléché vers les quartiers populaires. Crise sanitaire, économique et sociale: la situation y est intenable.

Advertisement
Advertisement

Source link

READ MORE  Rescue workers keep searching for survivors as death toll rises after Aegean earthquake

Be the first to comment

Leave a Reply