Libération de Mamadou Mota: Serge Espoir Biyong rappelle Paul Biya à l’ordre

Libération de Mamadou Mota: Serge Espoir Biyong rappelle Paul Biya à l’ordre

General News of Friday, 5 February 2021

Source: Actu Cameroun

2021-02-05

Serge Espoir Biyong

Sixième adjoint au maire de la commune d’arrondissement de Douala 5, ce militant du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn), affirme que le chef de l’Etat camerounais doit procéder à la libération de certains militants du parti de Maurice Kamto.

Depuis ce vendredi 5 février 2021, Mamadou Mota, le premier vice-président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) est libre de ses mouvements. Il a été libéré à la prison centrale de Yaoundé après plusieurs années de détention. Une sortie que salue Serge Espoir Biyong, le sixième adjoint au maire d’arrondissement de Douala 5.

READ MORE  Comment va-t-on financer la retraite à 60 ans au Cameroun?

« Aujourd’hui, je suis plus que certains d’une chose. Mamadou Mota est libre gloire à Dieu ! Maintenant, qu’il me soit permis de demander une énième faveur au président de la République de notre pays. Excellence monsieur le Président de la République du Cameroun, souvenez-vous qu’il y’a encore Bibou Nissack, Constant Logistique, Salomon Beas (….) », a écrit ce dernier sur sa page Facebook ce vendredi 5 février 2021.

Jeunes Camerounais

Il estime par ailleurs que si le président de la République du Cameroun procède de cette manière, il ne détruira pas l’avenir de ces jeunes-là. « Ces jeunes Camerounais à qui vous pouvez offrir un ouf de soulagement aujourd’hui. Un père pour punir ses enfants, prends toutes les dispositions pour ne pas détruire leur avenir. Monsieur le Président de la République ne détruisez pas leur avenir. Que Dieu vous bénisse et que Dieu bénisse le Cameroun », a-t-il ajouté.

READ MORE  Camerounais de la diaspora de l’année: Calibro Calibri en avance, le vote se poursuit

Ce n’est pas la première fois que ce militant du Parti camerounais pour la réconciliation nationale, affiche sa sympathie pour certains militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc). Le 6 décembre 2020, après les élections régionales il affirmait que Kamto avait raison de boycotter ces élections régionales.

Source link

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*