Keylor Navas a écœuré Barcelone à lui tout seul

Keylor Navas a écœuré Barcelone à lui tout seul

Un penalty – de Lionel Messi, s’il vous plaît! – stoppé, des arrêts qui ont découragé Ousmane Dembélé et les attaquants catalans, le Costaricien a tenu son rang et réalisé un match de grande classe. «Je suis très content, merci à Dieu, c’était un match difficile», a modestement commenté le portier au micro de RMC Sport, déjà projeté sur la suite: «Après Barcelone, on a la motivation pour continuer, et si on veut poursuivre nos objectifs, il faut continuer comme ça».

L’ancien du Real Madrid, triple lauréat de la C1 sous le maillot merengue, a donné raison à ceux qui voient en lui une des toutes meilleures recrues du PSG qatarien, un vrai grand gardien de niveau international. À 34 ans, Navas n’a pas tremblé quand ses coéquipiers avaient les jambes en épis de blé face à la crainte de se faire remonter, malgré les trois buts d’avance de l’aller (4-1).

Lui n’a pas vécu le cauchemar du 6-1 d’il y a quatre ans, où le Barça avait renversé le 4-0 de l’aller et traumatisé tout un club. Une cicatrice pas tout à fait refermée, vu la trouille qui tenaillait les Parisiens. En première période, Navas a multiplié les sauvetages pour rassurer ses partenaires. Après deux beaux arrêts sur des frappes croisées d’Ousmane Dembélé (11e, 18e), il a détourné une puissante frappe de Sergino Dest sur la transversale (23e), puis contré du pied, façon gardien de handball, une mine de Sergi Busquets (40e).

Un des meilleurs transferts de l’ère qatarienne

En tout il a contré 9 tirs cadrés en première période! Rien à faire en revanche sur la sublime frappe extérieur du gauche de Messi pleine lucarne (37e), le 9e but de la «Pulga» en 14 matches contre Navas. Son chef-d’œuvre reste ce penalty arrêté du genou, dans le temps additionnel (45e+3), face au même Messi. Le gardien formé au Deportivo Saprissa, le plus grand club du Costa Rica, a aussi eu de la réussite, détournant le ballon sur la barre. Avec de la malchance, le ballon aurait pu rebondir sur lui et rentrer, mais la «buena suerte» aussi était avec lui mercredi soir…

En seconde période, il a eu moins de travail. Abdou Diallo et Marquinhos l’ont aidé en éteignant un ballon brûlant juste sous la flamme de Messi (62e), puis Navas a sorti d’un étonnant réflexe une tête renversée de Busquets (69e). Bref, l’homme de San Isidoro de El General a fini meilleur joueur de son équipe, et de loin. Et ce n’est pas la première fois.

Son arrivée à la fin du mercato 2019, pour 15 millions d’euros est un des meilleurs transferts de l’ère qatarienne, le meilleur rapport qualité-prix probablement. Alphonse Areola, dans l’autre sens, avait été prêté au club madrilène. Il est bien le grand gardien dont avait besoin un prétendant à la Ligue des champions, après les expériences jamais assez concluantes de Salvatore Sirigu ou Kevin Trapp.

(L’essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur [email protected] Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Source link

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*